Changement de titre

« SYNDIC AUTORISÉ EN INSOLVABILITÉ » anciennement « SYNDIC DE FAILLITE ».

Depuis le 1er avril 2016, le Bureau du surintendant des faillites Canada (BSF) a modifié officiellement le titre de « Syndic de Faillite » pour le nouveau titre, « Syndic Autorisé en Insolvabilité » (SAI). Cette modification vise à refléter plus adéquatement la diversité de nos fonctions et l’évolution des dossiers de l’industrie, qui tendent de plus en plus vers les ententes de remboursements aux créanciers, soient les Propositions de Consommateur.

En effet, la nouvelle appellation, Syndic Autorisé en Insolvabilité (SAI), se veut un terme plus général et inclusif de l’ensemble de nos fonctions. Nous ne sommes pas que des professionnels de la faillite. Nous sommes aussi des professionnels en négociation avec vos créanciers afin d’en arriver à une entente de remboursement qui avantage les deux parties. Nous sommes également des professionnels formés pour bien budgéter et vous encourager à prendre les bonnes décisions pour atteindre votre équilibre financier et ainsi cesser de vous endetter avec vos versements minimums.

Pour de nombreuses personnes, le terme « faillite » a toujours eu une connotation hautement négative. Ce terme a souvent fait référence à l’échec ainsi qu’à la honte. La majorité des gens refuse catégoriquement de consulter un syndic de faillite comme si cette consultation allait signer leur arrêt de mort. Pourtant, nous sommes des professionnels hautement formés et qualifiés, souvent comptables ou avocats, et sommes les meilleures personnes en mesure d’identifier les actions à prendre pour éviter la faillite. Un dossier pris à temps peut être définitivement sauvé de la faillite.

Plusieurs opportunistes, peu scrupuleux et avide de profits, ont flairé la bonne affaire ces dernières années et de nombreux bureaux de « conseillers en crédit » se sont annoncés dans les journaux et la radio. Hélas, plusieurs victimes se sont fait escroquer de bonnes sommes d’argents pensant prendre entente avec leurs créanciers, ce qui n’était pas le cas. L’histoire du « Petit Cochon Rose », raconté aux émissions J. E. et La Facture en 2016, en est un bon exemple.

Il faut savoir qu’au Québec, seul un « Syndic Autorisé en Insolvabilité » a le droit de faire une proposition de consommateur et que les sociétés de crédit n’acceptent aucune entente qui ne provient pas d’un bureau de « Syndic Autorisé en Insolvabilité ».

Nous espérons que le nouveau titre, « Syndics Autorisés en Insolvabilité », n’aura plus la conséquence d’effrayer la population et qu’il offrira traînera une meilleure compréhension de notre rôle. Nous sommes des Officiers de la Cour et notre mandat est de trouver la meilleure solution dans votre intérêt et celui de vos créanciers. Venez nous consulter, c’est gratuit et confidentiel !